Learning Success Manager : un nouveau métier de l’apprentissage digital


Learning Success Manager : un moteur de l’apprentissage digital

Vous comptez digitaliser les méthodes de formation au sein de votre entreprise et réfléchissez aux acteurs qui joueront un rôle clé dans ce processus stratégique ? Vous êtes déjà passé à l’action, mais les pratiques d’apprentissage 2.0 mises en place pour vos collaborateurs ne rencontrent pas le succès espéré ? Dans les deux cas de figure, vous devez absolument trouver un Learning Success Manager pour accompagner vos apprenants, faire vivre vos programmes e-learning et éviter la catastrophe industrielle en matière de rentabilité. En quoi consiste concrètement ce nouveau métier ? Quels sont les enjeux de cette fonction essentielle à la réussite d’un enseignement numérique interne ? Comment identifier la bonne personne pour occuper ce poste moteur ? Décryptage.

Qu’est-ce qu’un Learning Success Manager ?

Pièce maitresse de l’apprentissage 2.0, le Learning Success Manager est responsable de la réussite des programmes numériques de formation suivis par les salariés de son entreprise. Dans ce sens, son principal objectif est de favoriser une expérience utilisateur optimale sur les outils e-learning déployés en interne. À la différence du Digital Learning Manager, qui imagine et conçoit des dispositifs innovants permettant de faire monter en compétence les collaborateurs, le Learning Success Manager n’est donc pas un architecte, mais un véritable guide. Tel un chef d’orchestre, il est capable de faire jouer brillamment aux autres une symphonie qu’il n’a pas forcément écrite.

Au quotidien, les deux fonctions travaillent néanmoins main dans la main. On pourrait d’ailleurs comparer ce binôme au fameux tandem directeur sportif/entraineur que l’on retrouve dans les clubs de football, rugby ou autres disciplines collectives. Le premier installe les conditions nécessaires pour atteindre les objectifs fixés, tandis que le second dirige les joueurs pour qu’ils progressent et obtiennent les résultats attendus. Afin d’engager les apprenants et leur donner envie de se former sur les outils numériques proposés, le Learning Success Manager doit donc paraitre rassurant, motivant et digne de confiance.

Ainsi, pour remplir cette mission d’accompagnement, de nombreuses qualités sociales sont fortement recommandées. Nous pouvons notamment citer la communication, la pédagogie, l’esprit d’équipe, le leadership, l’écoute, l’empathie, l’entraide, la curiosité, l’adaptation ou la patience. Mais ce n’est pas tout ! Le poste de Learning Success Manager est aussi stratégique qu’opérationnel. Généralement, la personne qui l’occupe possède une grosse capacité d’analyse et sait prendre du recul. En effet, couplées aux compétences humaines citées précédemment, ces deux aptitudes clés lui servent à identifier les leviers sur lesquels appuyer pour optimiser les parcours digitaux de formation.

Pourquoi le rôle de Learning Success Manager est-il aussi important ?

Avec l’arrivée de jeunes employés ultra-connectés issue des générations Y et Z, mais également l’essor du télétravail, le processus de transformation numérique des entreprises s’est littéralement accéléré. Concerné par ce phénomène, le domaine de la formation a pris un nouveau tournant en matière de digitalisation. Désormais, beaucoup d’apprenants veulent accéder aux cursus avec davantage de flexibilité. Nous sommes entrés dans une ère de consommateurs de savoirs qui souhaitent de moins en moins qu’on leur impose tel cours, à telle heure, à tel endroit.

Face à ce constat, les sociétés misent de plus en plus sur l’e-learning et les plateformes LMS (Learning Management System) pour faire monter en compétence leurs collaborateurs. Le rôle de Digital Learning Manager a même fait son apparition pour concevoir des programmes pédagogiques innovants et diversifiés (MOOC, blended learning, classe virtuelle, m-learning, etc). Néanmoins, lorsqu’une entreprise met les moyens humains, matériels et financiers pour évoluer, elle attend un retour sur investissement. C’est ici tout l’intérêt du Learning Success Manager : garantir la réussite des dispositifs déployés en matière d’e-formation pour rentabiliser au maximum les efforts consentis. Ainsi, la personne qui occupe ce poste s’impose comme un élément clé pour :

  • faciliter l’accès aux parcours pédagogiques digitaux échafaudés ;

  • faire vivre ces derniers à long terme en interne ;

  • éviter les risques de décrochages.

Pourquoi le rôle de Learning Success Manager est-il aussi important ?

Nous pouvons même aller plus loin : sa capacité à engager les collaborateurs dans une dynamique d’apprentissage 2.0 et sa faculté à animer des communautés apportent une vraie dimension de social learning. Grâce à celle-ci, les apprenants deviennent acteurs de la transmission de connaissances et collaborent au développement continu des programmes numériques de formation.

Concrètement, un bon Learning Success Manager sait comment exploiter sa position d’interlocuteur privilégié pour récupérer des feedbacks intéressants sur l’enseignement digital interne. Faisant le lien entre les utilisateurs, les concepteurs et les décideurs, il est alors le mieux placé pour proposer des améliorations réalistes et adaptées aux attentes identifiées. D’ailleurs, en mettant les choses en perspective, nous remarquons que cette approche rentre totalement dans le cadre d’une démarche Learning Centric, où l’on part de l’utilisateur final pour construire une solution de formation.

Quelles sont les missions du Learning Success Manager ?

Pilier du déploiement des orientations digitales en matière de formation, le métier de Learning Success Manager est relativement récent. En réalité, cette nouvelle fonction est apparue pour répondre à trois problématiques majeures dans une logique de rentabilisation des investissements consentis : animer quotidiennement les dispositifs digitaux d’apprentissage pour en tirer un maximum de bénéfices, faire évoluer ces derniers pour optimiser leur performance à long terme et engager les apprenants pour consolider l’adhésion aux pratiques internes d’e-learning. Ainsi, afin de mieux comprendre les missions du Learning Success Manager, découvrez les différentes casquettes qui lui sont généralement confiées.

Un rôle de pilote

Le Learning Success Manager détient les manettes de tous les dispositifs numériques de formation déployés dans l’entreprise. La gestion quotidienne de la plateforme LMS, c’est même sa première responsabilité. En tant que pilote principal des outils d’apprentissage 2.0, il est donc notamment en charge :

  • des inscriptions aux programmes pédagogiques ;

  • de l’administration des formations ;

  • de l’accès aux différents cours ;

  • du suivi de la montée en compétence sur les outils digitaux ;

  • de l’organisation des sessions en direct ;

  • etc.

Concrètement, il s’occupe de la logistique. Son crédo : organiser, planifier, coordonner et superviser pour créer une expérience utilisateur plaisante. Pour faire simple, il clarifie et fluidifie les procédures pour rendre les parcours d’e-learning faciles et agréables à suivre. Par contre, le Learning Success Manager n’est pas un mécanicien. Ce qui se passe sous le capot, c’est l’affaire des techniciens.

Un rôle d’animateur

À l’image d’un guide, le Learning Success Manager est qualifié pour informer, conseiller, orienter et répondre aux questions. Il doit donc se montrer présent pour échanger et créer de l’engagement autour des programmes pédagogiques digitaux. Dans cette optique de maintenir le lien avec les apprenants et inculquer les bonnes pratiques d’apprentissage numérique, son rôle comprend notamment :

  • l’animation des forums, des messageries instantanées et des réseaux sociaux intégrés au LMS ;

  • l’envoi d’e-mails pour informer les collaborateurs ou rappeler certains points avant, pendant et après la formation ;

  • l’organisation de challenges, concours ou divers événements en ligne pour mobiliser les personnes qui se forment ;

  • la mise à jour des informations indiquées sur la plateforme d’enseignement.

Mais attention ! L’individu occupant ce poste n’est pas qu’un simple exécutant. Pour que l’expérience utilisateur soit optimale, il est également responsable stratégique de toute la communication autour des dispositifs de formation 2.0. Ses actions opérationnelles pour maintenir un dialogue continu découlent donc d’un plan qu’il aura lui-même établi au préalable.

Quelles sont les missions du Learning Success Manager ?

Un rôle d’analyste-chercheur

La fonction de Learning Success Manager comprend une part d’analyse et de recherche. Ce travail est essentiel pour :

  • vérifier l’atteinte ou non des objectifs fixés ;

  • identifier ce qui marche et ce qui n’est pas efficace ;

  • évaluer le niveau de satisfaction par rapport à l’expérience d’apprentissage ;

  • comprendre et anticiper les besoins des équipes en matière de formation.

Pour mesurer l’efficacité des dispositifs d’apprentissage, la personne en charge de cette mission utilisera des indicateurs clés de performance (KPI) déterminés en amont. Généralement, elle trouvera les données quantitatives dans la plateforme LMS et les informations qualitatives en échangeant avec les apprenants. Selon les résultats obtenus, les commentaires reçus et le bilan qui en découlera, elle pourra notamment :

  • proposer à sa hiérarchie des actions pour rentabiliser davantage son investissement ;

  • réajuster sa stratégie pour optimiser les performances des outils pédagogiques ;

  • apporter aux apprenants des solutions plus adaptées à leurs besoins de formation.

Comment trouver son Learning Success Manager ?

Les entreprises commencent tout juste à prendre conscience de l’importance d’avoir une personne concentrée à 100 % sur le déploiement, l’animation et le suivi des actions de formation digitale. Venant répondre à ce nouveau besoin, le métier de Learning Success Manager est donc relativement récent. Face à ce constat, vous n’aurez pas d’autre choix que de faire preuve d’imagination et de bon sens pour trouver la perle rare capable d’occuper ce poste clé.

Ainsi, il est primordial de commencer par déterminer les compétences nécessaires pour endosser les rôles de pilote, d’animateur et d’analyste-chercheur détaillés précédemment. Parmi celles-ci, nous pouvons citer :

  • une forte culture du digital ;

  • une expérience dans la formation ou une appétence pour ce domaine ;

  • une expertise dans la gestion des relations humaines ;

  • un sens développé de l’accompagnement au changement ;

  • un caractère de leader pédagogue ;

  • un côté analyste stratégique ;

  • un comportement rigoureux et organisé ;

  • des connaissances en communication et en marketing.

  • une capacité à travailler aussi bien en autonomie qu’en équipe ;

  • un esprit entrepreneurial pour chercher des solutions, tester des idées, résoudre des problèmes et faire avancer les choses.

Selon votre contexte, d’autres qualités se rajouteront à cette liste. Néanmoins, n’oubliez pas que le mouton à cinq pattes est utopique. Comme aucune filière type n’existe pour apprendre ce métier, vous devrez souvent miser sur un potentiel. Ce sera ensuite à vous de le faire monter en compétence sur les aspects qu’il maitrise le moins.

Que vous décidiez de recruter en externe ou de promouvoir quelqu’un en interne, certains profils seront plus adaptés pour devenir d’excellents Learning Success Manager. Les individus combinant une double compétence formation/digital seront généralement de bons candidats s’ils possèdent également les qualités sociales recommandées. Mais il ne faut pas se limiter à cette possibilité. Les personnes ayant déjà travaillé comme community manager (expert en animation de communauté), success customer manager (expert en relation et satisfaction), chargé de marketing et communication interne (expert en promotion, cohésion d’équipe et dialogue social) sont aussi des exemples de profils à étudier.

Learning Success Manager : le mot de la fin

Nous arrivons à la fin de cette présentation détaillée du métier de Learning Success Manager. À partir de maintenant, vous disposez de toutes les informations pour appréhender correctement cette fonction clé dans la réussite des dispositifs digitaux de formation.

Néanmoins, si vous avez besoin d’être accompagné pour faire monter vos équipes en compétence via des outils e-learning efficaces et adaptés à vos spécificités, n’hésitez pas à nous contacter. Chez Moortgat, nous sommes spécialistes des méthodes d’enseignement tutorées en blended learning et en 100 % distanciel. Permettant de créer de la valeur collective en interne, notre offre sur mesure de digitalisation des savoirs pourrait aussi vous intéresser.


138 vues0 commentaire